La fabrication des couverts

Un savoir-faire inchangé depuis trois siècles

Pour la fabrication de ses couverts, Odiot utilise un savoir-faire qui a traversé, presque inchangé, les épreuves du temps.

Pour garantir une qualité exceptionnelle à ses clients, notre atelier utilise un alliage « 1er titre », composé essentiellement d’argent (minimum de 925/1000e d’argent) et d’une infime quantité de cuivre, qui renforce la rigidité de l’alliage.

Fabrication couverts
fabrication des couverts

Un processus de fabrication long et minutieux

Cet alliage, fondu en lingots, est laminé aux différentes épaisseurs nécessaires à la fabrication des couverts puis découpé en flans. Chaque flan est cambré puis estampé sur une matrice en acier, sur laquelle a été gravé, en réserve, le décor du couvert. Le couvert est ensuite ébarbé, puis repris en ciselure afin d’affiner les détails du décor.

Une attention particulière aux finitions

En fin de parcours, les opérations d’avivage et de polissage donnent à la matière son éclat et sa brillance. Afin de renforcer les contrastes et relever les détails des couverts, une patine artificielle peut également être appliquée. Enfin, lorsque qu’une finition vermeil est choisie, une pellicule d’or 24 carats est alors appliquée sur le couvert en argent massif. Il est également possible d’obtenir une finition épargne, en associant délicatement l’intensité du vermeil et l’élégance de l’argent.

Fabrication couvert
Retour haut de page